Le xhosa, langue bantoue à clics dentaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le xhosa, langue bantoue à clics dentaux

Message par Admin le Mar 4 Nov - 18:28

Le xhosa :

– Bonjour : molo (à l'adresse d'une seule personne) ; molweni (à plus d'une)
– Bienvenue : wamkelekile (à une seule personne) ; namkelekile (à plus d'une)
– Au revoir : hambani ; salani kakuhle
– À bientôt : sobonana ; hamba kakuhle (à quelqu'un qui s'en va)
– Comment ça va ? : ùnjani? (à une seule personne) ; ninjani? (à plus d'une)
– S'il te plaît ; s'il vous plaît : nceda
– Merci : enkosi
– De rien : kulungile
– Excuse-moi, excusez-moi : uxolo
– Pardon : ngxesi
– Oui : ewe
– Non : hayi

– 0 : traditionnellement inexistant... On emploiera en conséquence l'anglais zero
– 1 : -nye ; inye
– 2 : -bini ; zimbini
– 3 : -thathu ; zinthathu
– 4 : -ne ; zine
– 5 : -hlanu ; zinhlanu
– 6 : -thandathu ; zinthandathu
– 7 : sixhenxe
– 8 : sibhozo
– 9 : sithoba
– 10 : ishumi

Notes grammaticales et phonétiques :

Le xhosa est une langue de la branche bantoue appartenant au sous-groupe dit « nguni ». Tonal, il comprend trois tons qui sont le ton bas (symbolisé par un accent grave), le ton descendant (accent circonflexe) et le ton haut (accent aigu). Ces derniers ne sont pas notés, sauf si une confusion est possible comme dans les termes suivants, par exemple : ùnjani ? (comment vas-tu ?) ~ únjani ? (comment va-t-il/elle ?)

Le xhosa est régi par tout un système de préfixes relevant de « classes », comme en swahili et dans quasiment toutes les langues bantoues et son accent tonique tombe généralement sur l'avant-dernière syllabe... Fait étrange pour un idiome de ce rameau, il se distingue – ainsi que le zoulou, lui aussi bantou – par l'existence de trois « clics » de base, phonèmes sans nul doute empruntés il y a très longtemps aux langues du groupe khoïsan géographiquement voisines, d'après les linguistes... Ces clics sont les suivants :

– c : clic dental = le bout de la langue est appuyé sur les dents de devant et s'en écarte rapidement dans un bruit de succion, comme quand on exprime l'impatience ou le désarroi...
– q : clic palatal = la partie avant de la langue est pressée sur le voile dur du palais situé juste derrière les incisives et se retire brusquement vers l'arrière, comme dans un son de « bouchon de champagne »...
– x : clic latéral = les côtés de la langue viennent rencontrer les incisives supérieures et se relâchent vivement en arrière, comme ferait un cocher pour inciter ses chevaux à avancer...

Combinés les uns aux autres ou bien suivis d'une expiration (ch, qh, xh) ou précédés d'une nasale (ngc, ngq, ngx), les spécialistes dénombrent jusqu'à dix-huit clics. En comparaison du taa (aussi désigné de !xóõ) qui en possède quatre-vingt-trois, le xhosa paraît relativement pauvre à cet égard, comme langage... Pour avoir une idée de ce dont il retourne, prière de visiter le lien ci-contre => http://archive.phonetics.ucla.edu/Language/XHO/xho.html

Autres sons « délicats » du xhosa :

– dl : le /d/ s'articule quasiment comme un [δ] devant le /l/
– hl : très proche du /ll/ du gallois dans Llandudno
– ntl : son plutôt claquant
– dy : /d/ très légèrement yodisé
– ty : /t/ yodisé comme en afrikaans dans tjie
– ts : /t/ prononcé très tendu et suivi d'un /s/ proche du son [z]
– rh : son prononcé en arrière de la gorge et très proche de celui de l'afrikaans dans goud ou du « -ch » allemand de Loch
– kr : articulé avec force et équivalant quasiment à un [q], comme en géorgien, par exemple

Les chiffres de 1 à 6 sont adjectivaux et postposés après le substantif qu'ils déterminent. Pour ces six-là, la seconde variante est employée seule, c'est-à-dire pour énoncer les nombres.
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum