Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:00

Description du nissart

L'occitan (ou langues d'oc) se divise en 6 grands dialectes répartis en trois branches: gascon, sud-occitan (languedocien, provençal) et nord-occitan (auvergnat, limousin et vivaro-alpin). Le niçois (nissart) est un parler issu du dialecte provençal duquel il se distingue de plus en plus, au point où certains linguistes en viennent à le considérer comme un dialecte séparé. Le nissart est parlé dans la moitié sud de l'ancien Comté de Nice (actuel département des Alpes Maritimes sans la partie occidentale qui va de Saint-Laurent du Var à Cannes).

Résumé historique:

C'est au cours du second millénaire que s'imposent dans de nombreux pays européens les langues dites romanes, toutes nées de l'altération du bas latin.

La présence de pouvoirs politiques forts feront, au XVe siècle, du castillan la langue de l'Espagne, du florentin la langue italienne et du dialecte de l'Ile-de-France (le francilien) la langue du royaume de France. Dans le sud, l'impossibilité de domination de l'un des pouvoirs en place sur ses voisins laisse se développer toute une série de parlers, en Languedoc, en Auvergne, en Limousin, en Provence et bien évidemment, en Pays niçois. Ces variétés, toutes issues du bas latin, sont aujourd'hui des dialectes à part entière, faisant toutes partie de la langue d'oc, plus communément appelée l'occitan.

Ainsi en est-il du nissart, avec sa littérature et ses auteurs (Pellos, Fulconis, Rancher, Guisol, Eynaudi, Giordan, Nicola, Gag, Nathiez…), la relative fixation de la transcription graphique (à quelques variantes prés), la morphologie et la syntaxe établies par plusieurs travaux de grammairiens, son lexique et surtout, par son état actuel.

Comprise et parlée par quelques dizaines de milliers de personnes, elle fait, à l'heure actuelle, un retour en force sur le devant de la scène culturelle du Pays niçois. Utilisée dans la signalétique des villes et villages, employée au cours de manifestations culturelles, elle est enseignée dans de nombreux établissements scolaires et universitaires.

Son développement, associé à une quête légitime d'identité culturelle et à une mise en évidence de la spécificité niçoise, se mesure à sa production actuelle. Les textes et les écrits que l'on trouve régulièrement dans la revue culturelle "Lou Sourgentin" et même dans le quotidien local "Nice-Matin", les chants et les productions musicales comme celles du "Corou de Berra", les créations théâtrales du "Rodou nissart" et du "Théâtre niçois de Francis Gag"… font de la langue niçoise le signe culturel fort de l'espace niçois.

Alphabet et règles phonétiques

A = /a/
B = /b/
C = /k/ devant A, O, U et consonne, /s/ devant E, I : caua /'kawa/, cèrt /'sèrt/
D = /d/
E = /e/
F = /f/
G = /g/ devant A, O, U et consonne, /dzh/ devant E, I : gaia /'gaja/, gents /'dzhèŋ/
H = ne se prononce pas, sert uniquement à accompagner les consonnes C, L et N pour former les sons /ch/, /j/ et /ñ/
I = /i/
J = /dzh/
L = /l/
M* = /m/ (/ŋ/ en fin de mot ou de syllabe) : mesclat /mes'klat/, siam /'sjãŋ/, tamben /tãŋ'bêŋ/
N* = /n/ (/ŋ/ en fin de mot ou de syllabe) : nissart /ni'sart/, ben /bêŋ/
O = /u/
P = /p/
Q = /k/
R** = /r/ grasseyé
S = /z/ entre deux voyelles, /s/ dans les autres cas : mesa /'meza/, sègle /'sègle/
T = /t/
U = /y/
V = /v/
X = /s/ en début de mot, /jz/ entre deux voyelles, /js/ dans les autres cas : xilofòn /silu'fon/, exercici /ejzèr'sisi/, excelent /ejse'lênt/
Z = /z/ en début de mot ou entre deux voyelles (très rare), /s/ après une consonne et en fin de mot: dotze /'dutse/, cantatz /kãn'tas/


Les lettres K, W et Y sont considérées comme étrangères et s'emploient uniquement dans des noms propres ou des mots d'origine étrangère et intégrés au nissart : whisky, watt, Kenya

* Les N et M finals ou de fin de syllabe se prononcent /ŋ/ et nasalisent les voyelles qui précèdent :

AN/AM se prononcent /ãŋ/ (comme an ou dent)
EN/EM se prononcent /êŋ/ (comme fin ou teint)

Dans certains cas, le N final ne se prononce plus, comme dans la désinence de la troisième personne du pluriel : pàrlon /'parlu/

** A l'origine, entre deux voyelles, le R était roulé /£/. On écrivait un double R pour avoir le son grasseyé. Mais cette dernière prononciation s'est généralisée. Le double R est resté pour des raisons étymologiques : èra /'è£a/ ou /'èra/, guèrra /'gèra/

Autres particularités phonétiques

L'accent graphique:

Á = /e/
À = /a/
É = /e/
È = /è/
Í = /i/
Ï = /i/ fait un hiatus avec la voyelle qui précède: faïa /fa'ija/
Ó = /u/
Ò = /o/ ouvert
Ù = /y/
Ü = /y/ fait un hiatus avec la voyelle qui précède: caüta /ka'yta/,

Prononciation des diphtongues:

Après une voyelle, les voyelles I et U se transforment en semi-consonnantes. Elles se prononcent respectivement /j/ et /w/ et forment une diphtongue avec la voyelle qui les précède:

AI = /aj/
AU = /aw/
EI = /ej/
ÉI = /ej/
ÈI = /èj/
EU = /éw/
ÉU = /éw/
ÈU = /èw/
IU = /iw/
OI = /uj/
ÓI = /uj/
ÒI = /oj/

OU = /uw/
ÓU = /uw/
ÒU = /ow/

UI = /yj/
UU = /yw/

Consonnes composées:

CH = /ch/
LH = /j/ : filha /'fija/
NH = /nj/ en général, /ŋ/ en position finale : banhada /ba'njada/, besonh /be'zuŋ/, luènh /'lµèŋ/

Pour toutes les autres combinaisons de consonnes, seule la deuxième se prononce :

CC = /s/ : accedir /ase'di/
CT = /t/ : sector [se'tu/
PT = [t] : optica /ow'tika/*
...

* O devant une combinaison de consonnes tend à se prononcer /ow/
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:01

Trois graphies pour une seule langue...

En raison des aléas de l'histoire (le Comté de Nice ayant longtemps fait partie du Royaume du Piémont puis de la Maison de Savoie avant de tomber dans le giron provençal puis français), le nissart a subit à la fois l'influence des langues occitanes, italiques puis du français. Résultat, il possède trois normes graphiques distinctes: la norme classique, inspirée de la norme occitane codée par Louis Alibèrt et présentée dans ce cours, la norme mistralienne, inspirée du courant félibréen marseillais à partir des règles phonétiques du français et hélas la plus utilisée actuellement, et enfin la norme italianisante, désuète et complètement abandonnée.

La graphie mistralienne:

La graphie mistralienne, qu'il est plus juste d'appeler "graphie roumanillienne" du nom de son auteur Joseph Roumanille qui est le premier à l'utiliser, propose une orthographe presque complètement phonétique, ce qui implique la suppression des lettres qui ne se prononcent pas. Elle propose en outre des règles de prononciation plus proches du français que de l'occitan. Par rapport à la graphie classique (ou occitane), les changements d'orthographe sont les suivants:

Í devient Ì : aquí ==> aquì
Ï devient HI : veï ==> vehi
IU devient IEU : escriure ==> escrieure
M final /ŋ/ devient N : siam ==> sian
NH /nj/ devient GN : solinhar ==> soulignà
O et Ó /u/ deviennent OU : lo jorn ==> lou jou
Ò /o/ devient O : gondòla ==> goundola, mais parfois il reste : pouòrt
OA /wo, wa/ devient OUÒ : poadi ==> pouòdi, lo poart ==> lou pouòrt
Ü devient HU : caüta ==> cahuta


Certaines consonnes finales ne se prononcent pas en nissart, elles sont donc supprimées:

Le R de l'infinitif est remplacé par un accent sur la dernière voyelle : anar ==> anà, sentir ==> sentì, aver ==> avé
Le S du puriel disparaît : lu jorns ==> lu jou, li flors ==> li flou, aqueli femnas ==> aqueli fema

Il y a certaines simplifications orthographiques, voire même des complications par analogie au français:

aquò ==> aco
totjorn ==> toujou
promier ==> premié
bèla ==> bella

La graphie italianisante:

Enfin, influence historique oblige, le nissart a connu également une graphie inspirée des langues italiennes. Cette graphie a été cependant rapidement abandonnée au profit de la graphie occitaniste, puis mistralienne francisante. Cependant, il est néanmoins utile de mentionner cette graphie eut égard aux nombreux ouvrages littéraires et gramaticaux anciens qui l'utilisent. Les principaux changements par rapport à la graphie occitane sont:

C /s/ devant E et I devient S/SS : prince ==> prinse, presentacion ==> presentassioun
Ç /s/ devient S/SS : nuança ==> nuansa, prefaça ==> prefassa
CH /ch/ devient C (devant E et I), CI (devant A, O, U) : repròche ==> reproce, pichon ==> piccioun
GU /g/ devant E et I devient GH : diménegue ==> dimeneghe, sigue ==> sighe
J /dzh/ devient GI : jusqu'a ==> giusca, engajar ==> engagià
LH /j/ devient IGL/GLI : travalh ==> travaigl, familha ==> famiglia
NH /nj/ devient en GN : solinhar ==> soulignà
O et Ó /u/ devient OU : lo jorn ==> lou giou
Ò /o/ devient O : gondòla ==> goundola, mais parfois il reste: pòou
OA /wo, wa/ devient UO : poadi ==> puodi, lo poart ==> lou puort
QU /k/ devient C (devant A, O et U) et CH (devant I, E) : quatre ==> catre, aquesta ==> achesta

En outre, la norme italianisante supprime aussi les consonnes superflues, comme en mistralienne, donc pas de R de l'infinitif ni de S du pluriel.


Exemple:

Pour mieux illustrer les différentes normes, voici un texte* en nissart écrit selon les trois graphies:

Classique : L'assemblança de la totalitat dei foarças [...] si faguèt en l'estrambòrd general, Felip II d'Espanha ne siguèt pas talament atofat, segon certani foants, cen que pòu explicar la sieu refuda de préner lo comandament de la flòta coalisada...

Mistralienne: L'assemblança de la toutalità dei fouòrça [...] si faguèt en l'estrambord general, Felip II d'Espagna ne siguèt pas talamen atoufat, segoun certani fouònt, cenque póu eisplicà la sieu refuda de préne lou coumandamen de la flota coualisada...

Italianisante: L'assemblansa de la toutalità dei fuorsa [...] si faghet en l'estrambord general, Felip II d'Espagna ne sighet pas talamen atoufat, segoun sertani fuont, senche pòou esplicà la sieu refuda de préne lou coumandamen de la flota coualisada...

*Texte tiré de "La Batesta de Lepante" de Reinat Matalòt.
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:02

L'accentuation

La règle générale:

L'accent tonique tombe sur l'avant-dernière syllabe dans les mots terminés par :

Une voyelle-A
-E
-I
-O
-U
Pista
Astre
Analisi
Pedalo
Aquelu
Une voyelle suivie de -S-AS
-ES
-IS
-OS
-US
Pistas, Parles
Astres, Bates
Analisis
Pedalos, Caos
Virus, Cactus
Deux voyelles faisant un hiatus-IA
-UA
Geografia, Russia
Estatua, Assidua, Superflua
L'accent tonique tombe sur la dernière syllabe dans les mots terminés par :

Une consonne (excepté le -S suivit d'une voyellePartit, Partits
Sovent
Antic, Antics
Volum, Volums
Une diphtongue se terminant par -I ou -UEscandinau, Escandinaus
Productiu, Productius
Papagai, Papagais
Parlerai
Lo saunei

Le rôle de l'accent graphique

Dans les mots réguliers:

Dans les mots qui suivent la règle générale d’accentuation, les voyelles toniques ont les sons et les orthographes suivantes :

Voyelles ouvertes : A /a/, È /è/, Ò /o/
Voyelles fermées : E /e/, O /u/, I /i/, U /y/

Dans les mots réguliers, l’accent graphique est nécessaire :

- Pour distinguer le son Ò du son O : corsa/còrsa, escòla/escolan, telefòn
- Pour distinguer le son E fermé du È ouvert : aquela/bèla, complet/parlèt, deca/pèca

Dans les mots irréguliers:

Dans les mots qui ne suivent pas la règle générale d’accentuation, l’accent graphique est nécessaire pour indiquer que l’accent tonique n’est pas à sa place habituelle. L’accent graphique a deux formes possibles en fonction du son de la voyelle :

- Accent grave pour les voyelles ouvertes : À /a/, È /è/, Ò /o/
- Accent aigu pour les voyelles fermées : É [
/e/, Ó /u/, Í /i/, Ú /y/

Exemple:



Mots d'accentuation régulièreMot d'accentuation irrégulière
Mots terminés par une voyelleCofa
Astre
Pedalo
Analisi
Aquelu
Sofà, Serà
Cafè, Perqué
Tabó, Aquò
Aquí
Assidú
Mots terminés par voyelle -SCofas
Lu angles
Li analisis
Osiris
Virus
Sofàs, Seràs
Anglés, Congrès
Precís
París
Talús
Mots terminés par deux voyellesFilosofia
Geografia
Democracia
Albania
Prudéncia*
Justícia
Gràcia
Occitània
Mots terminés par une consonnePartit
Sadol
Aquel
Antic
Voler
Crèdit
Cònsol
Àngel
Fàstic
Sénher
*La terminaison -CIA est commune à l'occitan standard. Le nissart, qui a tendance à occulter la prononciation du I, écrira plutôt prudença au lieu de prudéncia

Il existe enfin en nissart des mots proparoxitons, c’est-à-dire dont l’accent tonique porte sur l’avant-avant dernière syllabe. Il faut obligatoirement marquer l’accent graphique : ísola, pàgina, diménegue, Mónegue, síngaro, ànima…

Les cas particuliers

Les I et U intervocaliques :

Dans les mots tels que gaia, veraia, caua :

- I intervocalique se prononce /j/. C’est une demi consonne qui fonctionne comme une consonne : baiar, baii, bàion /ba'ja, 'baji, 'baju/.
- U intervocalique se prononce /w/. C’est aussi une demi consonne qui fonctionne comme une consonne : caua /'kawa/
- Pour que l’accent tonique tombe sur le I ou le U intervocalique, il faut mettre un tréma : faïa, diïa

Cette particularité peut s'expliquer entre autre par le fait que la plupart du temps, il y avait à l'origine un -S- intervocalique que l'on retrouve dans les autres dialectes de l'occitan mais que le nissart a fait disparaître : baisa ==> baia, disia ==> diïa, causa ==> caua, famosa ==> famua, urosi ==> uroï...

L'alternance vocalique:

Les voyelles È, Ò et la diphtongue OA ne sont possibles qu’avec un accent tonique. Si celui-ci change de place, alors È, Ò et OA (ouvertes) se transforment en E et O (fermées) :

Cafè + -on ==> Cafeton
Congrès + -ista ==> Congressista
Poarta + -al ==> Portal
Psicològ + -ia ==> Psicologia

Les mots composés:

Dans les mots composés, chaque mot garde son accent tonique d’origine :

Poarta + fuèlha ==> Poartafuèlha
Marca + mal ==> Marcamal
Pega + solet ==> Pegasolet
Angla + tèrra ==> Anglatèrra


Le tréma

Le tréma se met sur les lettres Ï et Ü placées après une voyelle pour indiquer qu’elles se prononcent bien séparément des voyelles précédentes en faisant un hiatus (et donc en empêchant une diphtongue) : reünion, Preïstòria

L’emploi obligatoire du tréma:

- Le tréma s’emploi obligatoirement pour indiquer que I ou U font un hiatus (absence de diphtongue) avec la voyelle précédente : esbaïr, reünir, europeï, famoï

- Le tréma s’emploi sur le Ï intervocalique pour maintenir la prononciation au lieu de /j/ : faïa /fa'ia/ / gaia /'gaja/

- Dans les mots composés, on emploie le tréma seulement après les préfixes d’une seule syllabe : reünir, proïbir, coïncidir, Preïstòria…

L'éviction du tréma:

- Il n’y a pas de tréma après les préfixes de plus d’une syllabe : Protoistòria, infrauman, antiunionista…

- Le tréma ne s’emploie pas sur le I et U placées devant une autre voyelle, s’il y a un hiatus possible : pueril /pye'ril/, tuar /ty'a/

- On n’emploie pas les trémas dans les voyelles doubles qui font un hiatus en général : niilisme, dii, sentii…
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:02

Exercice

Au boût de plusieurs leçons, je posterai quelques exercices thématique, histoire d'assimiler le cours. Je suggère aussi à tous ceux qui désirent s'entraîner et obtenir un corrigé de m'envoyer leur copie par MP uniquement, étant souhaitable que ce topic reste consacré au seul cours de langue.

Transcrire phonétiquement le texte* suivant et indiquer sur chaque mot en caractère gras la position de l'accent tonique:

Si desiderava despí longtèmps la publicacion d'un libre en lo quau si trovesse reduch en principi lo patoàs de Nissa, qu'es à pauc près l'anciana lenga dei trobadors e lo lengatge que si usa encara ai noastres jorns despí l'extremitat occidentala de l'Italia jusqu'à de la dei Pirenèus.

L'estudi dau novèu Catechisme estampat per òrdre de Monsénher Doménegue Galvanò, Evesque de Nissa; l'inteligença de li cansons embé li quali avèm costuma de celebrar li visitas que vènon faire aicí [...] lu princes de la familha reiala, ensin que de li diversi poesias que de tant en tant vènon provar ai Nissarts que lo sieu patoàs si presta totplen au lengatge de li musas [...]

*Extrait de "Grammatica Nissarda per emparà en pòon de temp lo patouas dòon pais", écrit par G Miceu
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:03

Quelques généralités sur les terminaisons

Terminaisons des mots:

Pour tous les débutants qui ne connaissent pas un mot de nissart, il existe un excellent moyen d'enrichir très rapidement son vocabulaire : il suffit de retenir l'ensemble des règles suivantes concernant les terminaisons des mots niçois. Ainsi par exemple, on peut être sûr que quasiment tous les mots français en -TION se terminent par -CION /sjuŋ/ en nissart. Voici un tableau résumant l'ensemble de ces généralités :


FrançaisNissartExemples
-TION-CIONPopulation ==> Populacion
-Â/Ê/Ô--AS/ES/OS-Château/Être/Hôte ==> Castèu/Èstre/Òste
-EUR-OR/AIRE/ADORFleur/Chanteur ==> Flor/Cantaire/Cantador
-E(A)NCE/E(A)NT-ENÇA/ENTDifférence/indépendant ==> Diferença/Independent
-EAU-EU/ÈUChapeau ==> Capèu
-IE-IAGeographie/Russie ==> Geografia/Russia
-IF-IUInfinitif/Vive ==> Infinitiu/Viu
-AL-AUAnimal ==> Animau
-AIN-ANChâtelain ==> Castelan
-AIS/OIS-ÉSAnglais/Chinois ==> Anglés/Chinés
-AIRE-ARIOrdinaire ==> Ordinari
-IEN-IANItalien ==> Italian
-ER-ARParler ==> Parlar
-ATBeauté ==> Beutat
-ÉE-ADASalée ==> Salada
-EUX-ÓSFameux ==> Famós

Exceptions:

Hôtel/Maison = Ostau
Été (saison) = Estiu
Écrivain = Escriveire
Peu = Pauc
Aixois = Sestian
Arlésien = Arlatenc
...


Terminaison des noms et des adjectifs:

- Presque tous les noms communs portent au pluriel la désinence -S : castelan ==> castelans, flor ==> flors, revolucion ==> revolucions

- Les adjectifs ont généralement les désinences suivantes :

Masculin singulier Ø: occitan
Féminin singulier -A: occitana
Masculin pluriel -S: occitans
Féminin singulier -I: occitani

- Cas particuliers :

Les adjectifs en -C prennent la forme QU au féminin pluriel : sec, seca, secs, sequi
Les adjectifs en -G prennent la forme GU au féminin pluriel : larg, larga, largs, largui
Dans les adjectifs en -IU, le U devient V au féminin : actiu, activa, actius, activi
Dans les adjectifs en -U autre que -IU, le U devient L au féminin : generau, generala, generaus, generali
Dans les adjectifs en -ÉS, le E perd l'accent au féminin : francés, francesa, francés, francesi
Dans les adjectifs en -ARI, le A prend un accent grave au féminin singulier : ordinari, ordinària, ordinaris, ordinari
Dans les adjectifs en -ÓS, le S intervocalique disparaît au féminin : urós, uroa, urós, uroï

Règles d'orthographe

- A l'exception du -R-/-RR- et du -S-/-SS- qui servent à différencier deux sons quand ils se situent entre deux voyelles (/£/ et /r/ et /z/ et /s/) le nissart n'admet pas de doubles consonnes. Ainsi on a:

Assiette ==> Sieta
Grammaire ==> Gramàtica
Homme ==> Òme
Hollandais ==> Olandés
Inflammable ==> Enflamable
Immédiat ==> Imediat
Immunité ==> Imunitat
Pittoresque ==> Pitorèsc
Programme ==> Programa
Quittance ==> Quitença
Risette ==> Riseta
Sommaire ==> Somari
Sonner ==> Sonar
Tablette ==> Tableta
Tonnage ==> Tonatge
Tyrannie ==> Tirania
Vignette ==> Vinheta
Visionner ==> Visionar

- La lettre H se rencontre uniquement accompagnée des seules lettres C, L et N, pour former un son à part: CH /ch/, LH /j/, NH /nj/. Donc, il n'y a aucun mot qui commence par H. De plus, les combinaisons PH et TH ne se rencontrent que dans les noms d'origine étrangère, sinon, elles sont remplacées par F et T :

Heureux ==> Urós
Histoire ==> Istoria
Humilité ==> Umilitat
Orthographe ==> Ortografa
Rythmer ==> Ritmar
Théatre ==> Teatre
Thermostat ==> Termostat
Thon ==> Ton
Théorie ==> Teoria
Trophée ==> Trofèu

Zéphyr ==> Zefir
Zénith ==> Zenit


- Les mots français terminés par -AGE se finissent en nissart par -ATGE, prononcé /adzhe/:

Village ==> Vilatge
Paysage ==> Paesatge
Usage ==> Usatge
Voyage ==> Viatge

Les lettres W et Y ne se retrouvent que dans des noms d'origine étrangère. Sinon, le nissart s'efforce de les remplacer par V et I:

Interview ==> Entrevista
Symphonie ==> Simfonia
Tricycle ==> Tricicle
Typique ==> Tipic
Typographie ==> Tipografia
Tyrannique ==> Tiranic
Wagon ==> Vagon

- Il existe toutefois des rares exceptions quand certains mots possèdent des doubles voyelles autres que SS et RR : annada, tranquillitat. Cela s'explique par le fait que dans les autres dialectes occitans, notamment en languedocien, ces doubles consonnes se prononcent alors qu'en nissart, elles se prononcent comme des consonnes simples. Ainsi :

Annada ==> languedocien /an'nado/, nissart /a'nada/
Tranquillitat ==> languedocien /trankil-li'ta/, nissart /trankili'ta/

avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:05

Exercici

1/ Traduire du français au nissart:

Adjectif
Aimé
Ancien
Arménien
Armé
Demander
Épais
Exception
Évasif
Fameux
Flambeau
Fourneau
Hollandais
Immaginaire
Immaginatif
Indépendance
Indicatif
Italien
Japonais
Lascif
Offensif
Panneau
Pinceau
Porté
Portugais
Préventif
Râteau
Révolution
Rouleau
Sédatif
Supporteur
Suspensif
Temporaire
Tendancieux
Tombeau
Traducteur
Tué
Utilitaire
Vaisseau
Vaniteux
Vif

2/ Mettre les adjectifs traduits suivants successivement au masculin pluriel puis au féminin singulier et pluriel:

Aimé
Ancien
Arménien
Armé
Épais
Évasif
Fameux
Hollandais
Immaginaire
Immaginatif
Indépendant
Indicatif
Italien
Japonais
Lascif
Offensif
Porté
Portugais
Préventif
Suspensif
Temporaire
Tendancieux
Tué
Utilitaire
Vaniteux
Vif
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:06

Promiera leiçon (Un - 1)

Miqueu : Boanjorn !
Pèire : Boana, cu siatz ?
Miqueu : Mi presenti : siáu Miqueu* !
Pèire : Siás aquí per un cors ?**
Miqueu : Aí ! Per lo cors de nissart !
Pèire : Alora benvengut à l’escòla !
Miqueu : Gràcia !
Pèire : T'en pregui ! Ieu siáu Pèire, lo professor de nissart.
Miqueu : Encantat !

Vocabulari:

Boanjorn ! - Bonjour! (formule de salutation francisée et très formelle)
Boana ! - Bonjour! (formule de salutation beaucoup plus courante)

Mi presenti - Je me présente!
Encantat ! - Enchanté!
Benvengut ! - Bienvenue!
Gràcia ! - Merci!
T'en pregui ! - Je t'en prie!

Cu siatz ? - Qui êtes-vous ?
Siáu Miqueu ! - (Je) suis Michel !
Siás aquí ? - (tu) es ici ?
Ieu - Je

Un cors - Un cours
Lo cors - Le cours
Lo professor - Le professeur
L’escòla - L'école

Aí ! - Oui !
Cu ? - Qui ?
A - A
Alora - Alors
Aquí - Ici
De - De
Per - Pour

Remarcas:

* On notera l'absence du pronom personnel dans la conjugaison des verbes :

Siá Miqueu - (je) suis Michel
Siás aquí - (tu) es ici
Mi presenti - (je) me présente

La présence du pronom personnel sert à accentuer la personne:

Ieu siáu Pèire - Moi (je) suis Pierre

** On notera également que la phrase interrogative se présente tout simplement comme une affirmative, donc plus besoin des tournures difficiles comme le EST-CE-QUE du français ou les inversions verbe-sujet. Il n'y a que l'intonation à l'oral qui distingue la phrase interrogative à la phrase affirmative :

Phrase affirmative:

Français: c'est le professeur !
Nissart: es lo professor !

Phrase interrogative:

Français: est-ce que c'est le professeur ? / est-ce le professeur ?
Nissart: es lo professor ?

Exercices

Les exercices se dérouleront toujours en deux parties: la première consistera à traduire en nissart en série de phrase, la seconde aura pour objet de répondre, en nissart, aux questions posées sur le texte de leçon.

1/ Revirar dau francés au nissart (traduire du français au niçois):

1 – Bonjour, vous êtes ici pour le cours ?
2 – Oui, je me présente, Michel.
3 – Bienvenu à l’école de nissart ! - Merci !
4 – Je vous en prie !
5 – Qui est-ce ?
6 – C’est le professeur de nissart.
7 – Bonjour, c’est pour le cours de nissart ?
8 – Oui, je suis ici pour le cours. Je suis à l’école ?
9 – Oui, vous êtes ici à l’école de nissart.
10 – Merci ! Enchanté !

2/ Respondre ai questions dau tèxte (répondre aux questions du texte):

1 – Cu es Pèire ?
2 – Cu si presenta ?
3 – Si presenta à l’escòla ?
4 – Si presenta per lo cors d’italian ?
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:07

Segonda leiçon (Doi - 2)


Pèire : E vaicí la sala de cors !
Miqueu : Li a totplen de gents marcats au cors ?
Pèire : N’i a pron que lo son. N’en cau pas tròup !
Miqueu : E quant de temps dura caduna leiçon ?
Pèire : Chascuna leiçon pòu durar una ò doi oras, de còups meme tres.
Miqueu : Es foarça ben se li leiçons fan doi oras. E siam aquí cada jorn?
Pèire : Non ! Solament tres còups per setmana : lo diluns, dimècres e dijòus.
Miqueu : E cu son lu joves, aià ?
Pèire : Son pròpi lu estudiants qu’empàron lo nissart. E vaquí Mirèlha !

Vocabulari:

Cu son - Qui sont
Es foarça ben - C'est très bien
Siam aquí - Nous sommes ici
Son marcats - (Ils) sont inscrits


Empàron - (Ils/elles) apprennent
Fan - (Ils/elles) font
N'en cau - (Il) en faut
Dura - (Il/elle) dure
Pòu durar - (Il/elle) peut durer

Lo nissart - Le nissart
La sala - La salle
La setmana - La semaine
Lu estudiants - Les étudiants
Lu joves - Les jeunes
Li leiçons - Les leçons
Una ora - Une heure

Diluns - Lundi
Dimècres - Mercredi
Dijòus - Jeudi

Vaquí/Vaicí /ve'ki/ /vej'si/ - Voilà/voici
Aquí/Aicí /a'ki/, /ej'si/ - Ici
Aià/Alhà - Là

Totplen /tu'plèŋ/ - Beaucoup, plein
Pron - Assez
Tròup - Trop

Li - Y
Li a - (Il) y a
N’en - En
N’i a - (Il) y en a
Pas - Pas

Cadun/chascun - Chacun
Caduna/chascuna - Chacune
Cada - Chaque
De còups - Parfois
Foarça - Très, beaucoup

Meme - Même
Pròpi - Justement
Quant - Combien
Se - Si

Lu articles

Articles definits:

LO
- Le : lo libre
LA - La : la frema
L' - L' : l'òme, l'aiga
LU - Les (masculin) : lu jorns
LI - Les (féminin): li leiçons

Articles indefinits:

UN
- Un : un libre
UNA - Une : una frema
DE - Des : de jorns

Remarca:

Attention de ne pas confondre LI (LES au féminin) avec LI (Y):

Li a li leiçons de nissart - (Il) y a les leçons de nissart

Exercices

1/ Revirar dau francés au nissart:

1 – L’école est très bien !
2 – Il y a beaucoup d’étudiants ici ?
3 – Oui, il y en a assez !
4 – Voici les étudiants, voilà le professeur !
5 – Ici c’est l’école, là c’est la salle de cours.
6 – Chaque cours dure une heure.
7 – Chaque leçon dure deux heures.
8 – Combien y a-t-il de leçons ?
9 – Il y en a deux : le lundi et le mercredi.
10 – Parfois, la leçon dure trois heures.


2/ Respondre ai questions dau tèxte:

1 – Caduna leiçon dura quatre oras ?
2 – Quant li a de leiçons per setmana ?
3 – Li a de leiçons lo diluns ?
4 – Cu son lu joves aià à l’escòla ?
5 – Qu’empàron à l’escòla ?
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:09

Tèrça leiçon (Tres - 3)

Mirèlha : Mi soani Mirèlha. E à tu, coma ti díon ?
Miqueu : A ieu mi díon Miqueu.
Mirèlha : Encantada de faire la tieu conoissença !
Miqueu : Finda ieu siáu encantat ! Siás doncas marcada au cors de nissart ?
Mirèlha : Aí ! E vaquí la mieu amiga !
Miqueu : Es foarça polida ! E coma si soana ?
Mirèlha : A-n-ela li díon Elena !
Elena : Adieu Mirèlha ! Boanjorn Mossur !
Mirèlha : Chau Elena ! Ti presenti Miqueu, lo noveu estudiant.
Elena : Encantada ! Mi díon Elena. Benvengut au noastre !
Miqueu : Vi ringraci toti ai doi !

Vocabulari:

Mi díon
– Je m’appelle (littéralement : (on) me dit)*
Ti díon – Tu t’appelles (on te dit)
Li díon – (Il/elle) s’appelle (on lui dit)
Mi soani – Je m’appelle (litt : (je) me sonne, utilisé plus couramment que mi díon)
Si soana - (Il/elle) s’appelle
Coma ti díon ? – Comment tu t’appelles ?
A ieu mi díon… – Moi, je m’appelle

Boanjorn ! – Bonjour !
Adieu ! – Salut !
Chau ! – Ciao, salut !
Benvengut ! – Bienvenu !
Encantat/encantada ! – Enchanté/enchantée !
Ti presenti – (Je) te présente
Vi ringraci ! – (Je) vous remercie !

Siáu encantat – (Je) suis enchanté
Siás encantada – (Tu) es enchantée
Siáu marcat - (Je) suis inscrit
Siás marcada – (Tu) es inscrite

A ieu – A moi
A tu – A toi
A-n-ela – A lui**
Au cors – Au cours
Au noastre – Chez nous (litt : au nôtre)

Coma – Comme, comment
Finda - Aussi
Doncas - Donc
– Oui

Polit/polida – Joli/jolie
Noveu - Nouveau

Mossur - Monsieur
Estudiant - Etudiant
La tieu conoissença – Ta connaissance
La tieu amiga – Ton amie

Remarcas :

* Il n'y a pas de pronom personnel neutre ON en nissart. Pour le traduire, il y a différentes manières dont la conjugaison à 3ème personne du pluriel :

On dit que... ==> Díon que (littéralement : ils disent que)

** A moi, à toi, à lui, à elle, à eux se traduisent en nissart par à ieu, à tu, a-n-eu, à-n-ela, à-n-elu/eli...

Le -N- à la troisième personne sert de consonne intervocalique placée pour éviter le hiatus entre A et EU/ELA/ELU/ELI...

Lu pronoms personals:

Ieu =
Je
Tu = Tu
Eu =Il
Ela = Elle
Nautres = Nous
Vautres = Vous (quand il s'agit de plusieurs personnes)
Vos = Vous (quand il s'agit d'une seule personne, forme de politesse)
Elu = Ils
Eli = Elles

NB: Les pronoms personnels ne s'utilisent presque jamais dans la conjugaison des verbes, sauf pour insister sur la personne. Dans ce casn ils se traduisent plutôt par MOI, TOI, LUI, EUX:

Ieu parli nissart ! - Moi, je parle nissart !
Es eu qu'es arribat ! - C'est lui qui est arrivé !
Elu non son aquí ! - Eux, ils ne sont pas là !


Conjugason à l'indicatiu present (1)

L'auxiliari "estre":

Siáu =
Je suis
Siás = Tu es
Es = Il/Elle est
Siam /sjãŋ/ = Nous sommes
Siatz /sjas/ = Vous êtes
Son /su/ = Ils/Elles sont

Exercices

1/ Revirar dau francés au nissart:

1 – Comment tu t’appelles, toi ?
2 – Moi, je m’appelle Mireille.
3 – Enchanté de faire ta connaissance !
4 – Je suis aussi enchantée !
5 – Moi, je suis le professeur, et lui c’est l’étudiant.
6 – Je me présente, je m’appelle Michel.
7 – Je te présente le professeur, il s’appelle Pierre
8 – Voici mon amie ! Elle est très jolie.
9 – Et elle, comment s’appelle-t-elle ?
10 – Elle, elle s’appelle Hélène !


2/ Respondre ai questions dau tèxte:

1 – Mirèlha es marcada au cors de nissart ?
2 – A l’amiga de Mirèlha, coma li díon ?
3 – Coma es ela, segon Mirèlha ?


Dernière édition par Admin le Ven 6 Juin - 16:12, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:11

Quarta leiçon (Quatre - 4)

Elena : Di-mi Miqueu, quant as d’ans ?
Miqueu : Ai vint-a-doi ans. E tu, quant n’as ?
Elena : Ai vint-un ans tot just !
Mirèlha : E ieu n’ai ja vint-a-sèt sus l’esquina !
Miqueu : Aquela pi ! Mi sembla qu’as solament vint ans !
Mirèlha : Siás brave, ma malurosament, siáu esquasi una vièlha de trenta ans !
Elena : Non cau exagerar ! A trenta ans siás encara jove !
Mirèlha : Es una galejada, de segur ! Pensi que n’en cau mai per si sentir vièlha !
Miqueu : Avètz toti ai doi la vintena passada, ma pa’ncara la trentena !
Mirèlha : Avèm toi mai de vint ans dins lo noastre grope.
Elena : T’enganes ! Julian a dètz-e-nòu ans e lu sieus amics n’an tot just vint.
Mirèlha : Es ver, ai denembrat. Julian es mai jove, e finda lu sieus amics.
Miqueu : Doncas au mai jove dau grope li díon Julian. E ai sieus amics coma li díon ?
Elena : Non sabi. Conoissi pas que lo grand blond e sabi que si soana Patric.

Vocabulari:

Di-mi ! - Dis-moi !
Mi sembla - Il me semble
Li díon Julian - Il s'appelle Julien
Ai sieus amics li díon - Ses amis s'appellent
Aquela pi ! - Ca alors !
Quant as d'ans ? - Quel âge as-tu ? (litt : combien d'ans (tu) as ?)
Ai vint-un ans - (J')ai vingt-et-un ans
N'ai vint-a-sèt sus l'esquina ! - (J')en ai vingt-sept (j'en ai 27 sur le dos)
As solament vint ans - (Tu) as seulement vingt ans
Avètz la vintena passada - (Vous) avez la vingtaine passée
Avèm mai de vint ans - (Nous) avons plus de vingt ans
A dètz-e-nòu ans - (Il) a dix-neuf ans
An tot just vint ans - (Ils) ont tout juste vingt ans
Ai denembrat - (J')ai oublié

Quant n'as? - Combien en as-(tu)?
N'ai ja vint-a-sèt - J'en ai déjà vingt-sept
N'en cau mai - (Il) en faut plus
N'an vint - (Ils) en ont vingt

Au mai jove - Au plus jeune
Ai sieus amics - A ses amis
Dau grope - Du groupe

L'esquina - Le dos
Una galejada - Une plaisanterie
La vintena - La vingtaine
La trentena - La trentaine

Si sentir - Se sentir
T'enganes - (Tu) te trompes
Non sabi - (Je) ne sais pas
Conoissi pas que - (Je) ne connais que*

Jove - Jeune (invariable en genre au singulier, mais pas au pluriel) : un jove òme, una jove frema, de jovi fremas
Vièlh/vièlha - Vieux/vieille
Toi/toti - Tous/toutes
Lo noastre grope - Notre groupe
Lu sieus amics - Ses amis

Pi - Puis, donc, alors
Urosament - Heureusement
Malurosament - Malheureusement
Solament - Seulement
De segur - Bien sûr
Esquasi - Presque
Mai - Plus
Non - Non, pas*
Sus - Sur
Pa'ncara - Pas encore
Tot just - Tout juste
Es ver - (C')est vrai
Doncas - Donc
Finda - Aussi

Remarcas:

* La négation s'exprime en nissart de deux manières :

A l'aide de l'adverbe PAS, qui se place après le verbe : sabi pas
A l'aide de l'adverbe NON, qui se place avant le verbe : non sabi

A noter également qu'il n'y a qu'une seule négation NON/PAS dans la proposition négative, à l'inverse du français qui impose la construction NE ... PAS :

Français: je ne connais pas le professeur
Nissart: non conoissi lo professor/conoissi pas lo professor

Par contre, dans une phrase négative, il faut faire attention de bien prendre en compte le fait que NON/PAS a pour sens exact en français NE et non PAS. Ceci est très important pour ne pas confondre le sens d'une telle phrase :

Français: je ne connais que le professeur
Nissart: non conoissi que lo professor/conoissi pas que lo professor

Lu pronoms personals COI:

Mi* =
Me
Ti = Te
Li = Lui
Nen/Ni** = Nous
Vi** = Vous
Vos = Vous (politesse)
Li = Leur
Si = Se (pronom réfléchi)

* Devant des voyelles, les pronoms sont raccourcis avec des apostrophes, sauf pour la troisième personne:
M', T', N', V', S': m'explica, t'explica, n'explica, v'explica, s'explica. Mais pour la troisième personne : li explica.

** NI et VI sont des italianismes que l'on retrouve souvent dans la langue parlée.

Remarcas:

1/ On rappelle que le COI (complément d'objet indirect) se dit indirect parce qu'il se construit avec une préposition ou constitue un pronom décliné :

Mi parles = (Tu) me parles
M'explica = (il) m'explique
Ti doni = (Je) te donne
Li fau = (Je) lui fais
Nen cau = (Il) nous faut
Vi parli = (Je) vous parle
Li díon = (Ils) leur disent

2/ Après le verbe, le pronom personnel ne change pas la déclinaison, à l'inverse du français :

Français: tu me donnes ça, donne-moi ça!
Nissart: mi dones aquò, dona-mi aquò!

3/ Après une préposition, le pronom personnel n'est jamais décliné :

Français: pour moi
Nissart: per ieu
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:15

Quinta leiçon (Cinc - 5)

Mirèlha : Vau à l’escòla, vèn embé ieu, ti fau visitar l’escòla !
Miqueu : Avèm encara lo temps de li anar ?
Mirèlha : Segur ! L’escòla clava tra una ora.
Miqueu : Perfèct, alora anèm à l’escòla lèu-lèu !
Elena : Ai envuèia de venir finda ieu, poadi anar ensems mé vautres ?
Mirèlha : Aí ! Poades venir mé nautres ! Siás d’acòrdi Miqueu ?
Miqueu : Minga problèma, mi desrantja pas !
Elena : Gràcia ! Alora li anèm ensems !
Miqueu : Vaquí lo professor, que s’en va segurament à maion !
Elena : Non ! Segon ieu, va au cinema. N’en siáu segura, lo veï aià cada vèndres de sera.
Mirèlha : E la sieu frema, la vees soventi fes emb’eu ?
Elena : La veï tamben. Van totjorn ensems vèire de films.
Miqueu : Nen pòu convidar un còup embé tot lo noastre grope ?
Mirèlha : Es pas una marrida idèa ! Lo cau demandar !

Vocabulari:

Vau à l’escòla - (Je) vais à l'école
Poadi anar à l’escòla - (Je) peux aller à l'école
Anar ensems - Aller ensemble
Anèm à l’escòla !* - Allons à l'école !
Li anam ensems* - (Nous) y allons ensemble
Vaquí lo professor, que s’en va** - Voilà le professeur, qui s'en va
Lo professor va au cinema - Le professeur va au cinéma
Vas emb’eu - (Tu) vas avec lui
Van totjorn ensems - (Ils) vont toujours ensemble

Ti fau visitar l’escòla ! - (Je) te fais visiter l'école !
Mi desrantja pas ! - (Ca) ne me dérange pas
Lo sabi - (Je) le sais
Lo veï - (Je) le vois
Li cau demandar - (Il) faut lui demander*
Nen pòu convidar - (Il) peut nous inviter*

Li a - (Il) y a
Li anar - Y aller
Li anèm ! - Allons-y !
Li va totjorn - (Il) y va toujours
Li vas emb’eu - (Tu) y vas avec lui
S’en va à maion - (Il) s'en va à la maison
N’en siáu segura ! - (J')en suis sure !

Ai envuèia - (J')ai envie
Minga problèma ! - Aucun problème !
Es pas lo professor - Ce n'est pas le professeur
L’escòla clava - L'école ferme
Vèire de films - Voir des films
Es pas una marrida idèa - Ce n'est pas une mauvaise idée

A l’escòla - A l'école
A maion - A la maison
Au cinema - Au cinéma
De sera - Du soir
Segur ! - Bien sûr !

Segur/segura - Sûr/sure
Marrit/marrida - Mauvais/mauvaise
Embé/mé - Avec
Ensems mé - Ensemble (avec)
Segon - Selon
Tra - Entre, parmi, dans (pour le temps)
Encara - Encore
Lèu-lèu - Tout de suite
Tamben - Aussi

Remarcas:

* Anam = (Nous) allons. Anèm ! est la forme impérative (= allons !)

** Qu'il soit sujet ou COD, le pronom relatif QUI/QUE du français se traduit invariablement par QUE en nissart :

Français: le professeur qui s'en va / le professeur que je vois
Nissart: lo professor que s'en va / le professor que veï

Lu pronoms personals COD:

Mi* =
Me
Ti = Te
Lo = Le
La = La
Nen/Ni** = Nous
Vi** = Vous
Vos** = Vous (forme de politesse)
Lu = Les (masculin)
Li = Les (féminin)
Si = Se (pronom réfléchi)

* Devant des voyelles, les pronoms sont raccourcis avec des apostrophes, sauf pour les pluriels:
M', T', L', N', V', S': m'ajuda, t'ajuda, l'ajuda, n'ajuda, v'ajuda, s'ajuda. Mais pour les pluriels: lu ajuda, li ajuda.

** NI et VI sont des italianismes que l'on retrouve fréquemment.

Remarcas:

1/ On rappelle que le COD (complément d'objet direct) se dit direct parce qu'il se rapporte directement au verbe, sans l'intermédiaire d'une préposition :

Mi vees = (Tu) me vois
Ti conoissi = (Je) te connais
Lo regarji = (Je) le regarde
L'avèm = (Nous) l'avons
Nen regarja = (Il) nous regarde
N'escota = (Il) nous écoute
Vi conoissi = (Je) vous connais
V'escoti = (Je) vous écoute
Lu veèm = (Nous) les voyons (eux)
Li regarji = (Je) les regarde (elles)

2/ Après le verbe, le pronom personnel ne change pas la déclinaison, à l'inverse du français :

Français: tu me regardes, regarde-moi!
Nissart: mi regarjes, regarja-mi!

Lu pronoms LI e N'EN :

1/ LI:

LI correspond au français Y : li vau = (J')y vais

2/ N'EN:

N'EN correspond au français EN : n'en parla = (il) en parle

Devant une voyelle, il s'élide en N' : n'as = (tu) en as

Devant un pronom complément non accentué, il se présente sous la forme EN : s'en va, m'en dona = (il) s'en va, (il) m'en donne

Devant LI, les deux pronoms s'élident pour obtenir la combinaison N'I : n'i a = il y en a
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:16

Seisena leiçon (Sièis - 6)

Miqueu : Es la promiera annada que siatz marcadi au cors de nissart ?
Elena : Non, lo siam despí l’an passat !
Mirèlha : Ma non, cen que dies ? Ieu siáu marcada despí tres ans.
Elena : Es ver ! L’ai oblidat. Mirèlha a ja un diplòma de piemontés.
Miqueu : De piemontés ? Aquela pi ! E perqué de piemontés ?
Mirèlha : Perqué* mon** paire es d’origina piemontesa. E ma maire es provençala.
Miqueu : Doncas lu tieus** parents son pas nissarts. E tu Elena ?
Elena : Ieu siáu nissarda, mas la familha de ma maire es provençala.
Miqueu : Alora, se capissi ben, mi diètz que li voastri maires son provençali ?
Elena : En fach ma grana es provençala, ma lo sieu marit, es-à-dire mon gran, es italian.
Mirèlha : E tu, siás nissart ? Dau senon, nen poades*** dire dont siás ?
Miqueu : Mon paire es nissart e ma maire vèn dau Lengadòc.
Elena : Dau Lengadòc ? Dont exactament ?
Miqueu : De Montpelhèrs. Mas fa ja vint ans que 'sta à Nissa.

Vocabulari:

Cen que dies ? - Qu'est-ce que (tu) dis ?
Mi diètz - (Vous) me dites
Mi díon - (Ils) me disent (je m'appelle)

Lo siam despí l'an passat - (Nous) le sommes depuis l'année dernière
L'ai oblidat - (Je) l'ai oublié
Capissi - (Je) comprends
'Sta - (Il/elle) habite

Mon paire - Mon père
Ma maire - Ma mère
Lu tieus parents - Tes parents
Li voastri maires - Vos mères
Ma grana - Ma grand-mère
Mon gran - Mon grand-père
Lo sieu marit - Son mari

De piemontés - De piémontais
De Montpelhèrs - De Montpellier
Dau Lengadòc - Du Languedoc

La promiera annada - La première année
L'an passat - L'an passé (l'année dernière)
Lo diplòma - Le diplôme
Un diplòma de piemontés - Un diplôme de piémontais

Pi - Puis, donc
Despí - Depuis
Ja - Déjà
Perqué - Pourquoi, parce que
En fach - En fait
Dont - Où, d'où

Remarcas:

* Perqué signifie aussi bien pourquoi que parceque

** Notez la particularité du possessif mon paire, ma maire ... dont nous verrons l'explication plus loin.

*** Dans nen poades dire, notez l'ordre des mots. Contrairement au français, le pronom personnel reste toujours à la première place en nissart, qu'il soit sujet, COD ou COI :

Français: je dis / je te dis / je peux te dire
Nissart: (ieu) dii / (ieu) ti dii / (ieu) ti poadi dire

Lu adjectius possessius (2) :

Devant les noms de parenté proches, concernant les générations antérieures, le nissart emploie une forme simple d'adjectif possessif au singulier. Mais au pluriel, la forme habituelle reprend:

Mon - Mon
Ma - Ma
Lu mieus - Mes (masculin)
Li mieu - Mes (féminin)

Ton - Ton
Ta - Ta
Lu tieus - Tes (masculin)
Li tieu - Tes (féminin)

Son - Son
Sa - Sa
Lu sieus - Ses (masculin)
Li sieu - Ses (féminin)

Noastre - Notre (masculin)
Noastra - Notre (féminin)
Lu noastres - Nos (masculin)
Li nosatri - Nos (féminin)

Voastre - Votre (masculin)
Voastra - Votre (féminin)
Lu voastres - Vos (masculin)
Li vosatri - Vos (féminin)

Son - Leur (masculin)
Sa - Leur (féminin)
Lu sieus - Leurs (masculin)
Li sieu - Leurs (féminin)

Exemple: Mon paire, ma maire, mon fraire, ma sòrre, lu mieu fraires, li mieu sòrres...

La forme simple s'emploie aussi dans les apostrophes, dans les titres: Mon amic !, Mon mèstre !, Mon Senhor !...

Par contre, pour les liens de parentés indirects (époux, épouses) ou de générations postérieures (enfants) , on revient aux formes habituelles: lo tieu marit, la mieu filha, la sieu frema...

Contraccion dei preposicions embé lu articles definits :

Comme on le remarque au cours des leçons, les prépositions telles que DE et A se contractent avec les articles définis. Voici l'ensemble de ces contractions résumé dans ce tableau :

Preposicion/ArticleLOLAL'LU/LI
DEDAUDE LADE L'DEI
DA*DAU*DA LADA L'DAI
ÀAUÀ LAÀ L'AI
MÉ**M'AU***MÉ LAMÉ L'M'AI
EMBÉ**EMB'AUEMBÉ LAEMBÉ L'EMB'AI
* La préposition DA, plus rarement utilisée, a un sens bien particulier que nous étudierons ultérieurement. Notons juste la différence de prononciation entre la contraction DAU (DE + LO) prononcée /dow/ et DAU (DA + LO) prononcée /daw/

** et EMBÉ ont exactement la même signification. La première est en fait une forme simplifiée de la seconde. On retrouve aussi la forme M' utilisée devant une voyelle.

***La contraction m'au/emb'au... s'explique par la construction de deux prépositions EMBÉ + A, que l'on retrouve uniquement au masculin et au pluriel. A noter qu'elle n'est pas systématique et que l'on peut très bien dire aussi mé/embé lo. Au féminin, la préposition A disparaît.

Exercices

1/ Revirar dau francés au nissart:

1/ C’est la première année que je suis inscrit ici.
2/ J’y suis inscrit depuis trois ans.
3/ Qu’est-ce que tu dis ?
4/ J’ai un diplôme de niçois.
5/ Si je comprends bien, votre mère est provençale ?
6/ Ma mère est italienne et mon père est niçois.
7/ Ma grand-mère est provençale, comme son mari.
8/ Leurs parents son à l’école.
9/ La femme du professeur va au cinéma.
10/ Tu peux nous dire d’où vient ta mère ?
11/ Ma mère est du Languedoc et mon père de Provence.
12/ Donc tes parents sont occitans.
13/ Avec le diplôme de piémontais, je veux être professeur.
14/ Tu peux nous dire ce qu’il.
15/ Il faut nous dire comment tu fais.
16/ Où est la fille de notre professeur ?
17/ Ma fille habite à Nice, chez mes deux soeurs.
18/ Son frère peut nous faire un cours de niçois !
19/ Je peux te dire que c’est la première fois qu’il fait ça.
20/ Il va aux cours le vendredi.

2/ Respondre ai questions dau tèxte:

1/ Despí quant d’ans es marcada Elena ?
2/ E Mirèlha ?
3/ Perqué Mirèlha a un diplòma de piemontés ?
4/ Lu parents de Mirèlha son nissarts ?
5/ Cu es provençau dins la familha d’Elena ?
6/ Li maires dei doi filhas son provençali ?
7/ Dont vèn lo grand d’Elena ?
8/ E dont vèn la maire de Miqueu ?
9/ Lo paire de Miqueu es italian ?
10/ Despí quant d’ans Miqueu demòra à Nissa ?
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Admin le Ven 6 Juin - 16:19

Setena leiçon (Sèt - 7)

Mirèlha : Es lo promier còup que vènes aicí ?
Miqueu : A-n-aquesta escòla, non. La veï per la segonda fés.
Elena : Aquela escòla d’aquí es novèla e foarça polida !
Mirèlha : Aí ! E lo noastre grope es simpàtico. Pensi que t’agraderà.
Miqueu : Veï ! En fach, pensi que m’agrada ja aquí ! Ma cen qu’es aquò ?
Mirèlha : Aquò ? Es lo garatge per lu vèlos. E vaquí l’intrada !
Elena : Aüra que siam dins l’escòla, veèm lo corredor principal.
Miqueu : E dont si tròva la noastra sala de cors ?
Elena : Alhà ! Es la tèrça à man drecha.
Mirèlha : Generalament es aià. Mas de còups, avèm lo cors à la segonda sala à man senèca.
Miqueu : E qu’es aquesta sala à drecha, e aquela au fons dau corredor ?
Elena : Aquela sala d’aquí es lo secretàriat.
Mirèlha : E aquela d’aià es la sala dei professors.
Miqueu : Devèm escriure de tèstos cada còup que venèm au cors ?
Elena : Non. Escrivèm un tèsto à cada fin de mes.

Vocabulari:

Vènes aquí - (Vous) venez ici
Venèm au cors - (Nous) venons au cours
Devèm escriure - (Nous) devons écrire
Escrivèm - (Nous) écrivons

T'agraderà - (Ca) te plaira
M'agrada - (Ca) me plaît
Si tròva - (Il/Elle) se trouve

A-n-aquesta escòla - A cette école
Aquela escòla d'aquí - Cette école-ci
Aquela sala d'aquí - Cette salle-ci
Aquela sala d'aià - Cette salle-là
Aquela d'aià - Celle-là

Noveu - Nouveau
Novèla - Nouvelle
Polit - Joli
Polida - Jolie

Lo còup - Le coup/La fois
La fés - La fois
Lo garatge - Le garage
L'intrada - L'entrée
Lo corredor - Le couloir
A (man) drecha - A droite
A (man) senèca - A gauche
Au fons - Au fond

Cen qu'es aquò ? - Qu'est-ce que c'est ?
Aüra - Maintenant
Cada - Chaque

Lu articles demonstratius :

Forme proche :


Aquest(o)* - Ce
Aquesta - Cette
Aquestu - Ces (masculin)
Aquesti - Ces (féminin)

Forme éloignée :

Aqueu**
- Ce
Aquela - Cette
Aquelu - Ces (masculin)
Aqueli - Ces (féminin)

Forme neutre :

Aquò
- Ca, ceci, celà
Cen - Ce, ça
Cen que*** - Que, ce que

* Il existe des formes courtes EST(O), ESTA, ESTU, ESTI qui sont plus rarement utilisées, et ce principalement dans des expressions courantes comme: esto mes, est an, esta nuèch...

** La forme éloignée peut être suivie de D'AQUÍ et D'AIÀ/ALHÀ pour préciser la proximité ou l'éloignement. A ce titre, AQUEU D'AQUÍ a la même signification qu'AQUEST(O) : aqueu garatge d'aquí, aquela sala d'alhà, aquelu d'aquí, aqueli d'aià... que l'on peut traduire par ce garage-ci, cette salle-là, ceux-ci, celles-là...  

*** Le pronom CEN accompagne toujours le pronom interrogatif QUE, donc on le retrouve dans des questions comme : cen qu'es aquò ?, cen que dies ?, Cen que pensa ? que l'on peut traduire par qu'est-ce que ?
avatar
Admin
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://belangue.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours de Niçois, apprendre le nissart (par Cyril06)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum